Les vaccins indispensables aux chevaux

La vaccination systématique des chevaux est l’un des moyens les plus efficaces de protéger la santé d’équin en réduisant les risques de contraction et de propagation de maladies infectieuses, notamment la rage, le virus du Nil occidental et la grippe équine. En fonction de la localisation du cheval et de sa proximité avec la maladie, il devrait recevoir des vaccins contre plusieurs maladies néfastes et potentiellement mortelles.

Vaccins de base

Les vaccins pour cheval de base sont ceux qui offrent une protection contre les maladies qui présentent des risques pour la santé du cheval. Ceux-ci incluent la rage, le tétanos et le virus du Nil occidental. Tous les chevaux doivent être vaccinés avec ces vaccins de base. Le virus de la rage est transmis par des blessures causées par des morsures d’animaux affectés, tels que les renards, les mouffettes et les chauves-souris. La rage est une maladie qui évolue rapidement et qui peut être prévenue par la vaccination, ce qui devrait être fait chaque année. Le tétanos est une maladie souvent mortelle causée par la bactérie anaérobie Clostridium tetani. Tous les chevaux adultes devaient initialement être vaccinés contre le tétanos deux fois, à une distance de 3-6 semaines, en utilisant l’anatoxine tétanique. Le virus du Nil occidental se transmet par les moustiques et provoque une encéphalite chez l’homme et le cheval. Après le schéma initial à deux injections, une revaccination annuelle est recommandée.

Les vaccins facultatifs

Les vaccins pour cheval facultatifs sont ceux qui ont des effets variables sur la santé de l’animal et ceux qui ont un faible risque de causer une maladie potentiellement mortelle. Les vaccins supplémentaires facultatifs comprennent la rhinopneumonie, le botulisme, la grippe équine, la fièvre de Potomac et la gourme du cheval, mais ils ne sont généralement recommandés que pour les chevaux vivant dans des zones extrêmement sensibles. La rhinopneumonie est un type de virus de l’herpès. Le botulisme provoque la paralysie et peut être fatal aux chevaux de tout âge. La grippe équine est très contagieuse, mais pas fatale. Ce virus respiratoire a des symptômes semblables au rhume. La fièvre de Potomac est une maladie qui provoque une diarrhée sévère et peut être fatale. La gourme du cheval est une autre maladie respiratoire extrêmement contagieuse.

Quand faut-il vacciner un cheval ?

Il est important d’attendre que les poulains aient environ 4 à 6 mois avant de donner leur premier vaccin de base, sinon le système immunitaire du poulain n’apprendra pas à développer ses propres anticorps. Les boosters doivent être administrés toutes les 3 ou 4 semaines. C’est une bonne idée de s’assurer que les vaccins sont administrés aux jeunes chevaux avant le début de la saison des moustiques. Les chevaux adultes doivent généralement recevoir le vaccin correspondant chaque printemps, mais les calendriers de vaccination peuvent varier en fonction de la prévalence de la maladie dans votre région.

5 indispensables à avoir dans votre trousse de pansage
3 conseils pour bien soigner la dentition de votre cheval