3 conseils pour bien soigner la dentition de votre cheval

Le problème de dents chez les chevaux provoque non seulement une mastication très douloureuse, mais il peut provoquer une atteinte de certains organes. Il est donc essentiel de faire en sorte que les affections de dents soient détectées le plus tôt possible afin de les traiter convenablement.

1) Prévention des affections de dents des chevaux : faites un contrôle annuel chez un dentiste

Si un cheval a un problème dans la bouche en particulier au niveau des dents, cela va provoquer d’autres difficultés telles qu’une mauvaise mastication. Ainsi les chevaux vont avoir du mal à compléter leurs besoins énergétiques. Pour prévenir tous risques d’affection dentaire, il est recommandé d’effectuer des visites régulières auprès d’un dentiste. Cette visite doit se faire au moins une fois tous les deux ans ou une fois par an selon le cheval. Les dents du cheval doivent également être contrôlées systématiquement avant de le mettre au travail.

2) Détections précoces des problèmes de dents : faites un examen complet de la cavité buccale

Repérez très tôt toutes les problèmes de dentition de votre cheval en observant sa façon de manger, un cheval qui a un problème de dents aura une difficulté pour manger, il mangera lentement. Il se peut que le cheval recrache des boulettes de fourrage. Vous pouvez constater des aliments qui ne sont même pas digérés dans ses matières fécales. De nombreux signes peuvent vous alerter tels qu’une perte d’appétit, un amaigrissement, une hyper-salivation, une agressivité à la monte… En cas de constatations d’un comportement inhabituel au moment de la prise de nourriture, vérifiez par la suite à l’intérieure de la bouche de votre animal s’il y a des saignements, des blessures ou une formation de plaie. Si de telles situations se présentent, il est recommandé de contacter directement votre vétérinaire dentiste afin que votre cheval puisse recevoir les soins adaptés au diagnostic.

3) Traitement des affections dentaires des chevaux : Consultez un dentiste spécialisé

Les moyens de diagnostic et les techniques de traitement des affections de dents des chevaux varient en fonction de l’affection. Certaines peuvent se faire sur le terrain, mais d’autres nécessitent des matériels et des infrastructures plus avancées. Le cheval doit être sous sédatif pour une intervention au niveau des sinus, pour traiter les caries, les pulpes dentaires et au moment des extractions beaucoup plus lourdes. Il est recommandé de s’adresser à un vétérinaire pour faire les diagnostics les plus précis pour adopter le traitement le plus efficace.

5 indispensables à avoir dans votre trousse de pansage
L’ostéopathe équin, l’allié du bien-être de votre cheval