Quelles formalités pour s’inscrire au concours ?

Beaucoup d’amateurs de chevaux choisissent de participer à un concours équestre. Mais, ils sont contraints de respecter quelques formalités administratives. Celles-ci sont faciles à observer et à remplir. En outre, l’équitation étant définie comme l’art de monter à cheval comme son nom l’indique (equitare en latin). De cette définition, l’équestre est donc une technique, un art, un loisir et un sport qui se fait à cheval. Le concours se présente sous différentes disciplines : saut d’obstacles, dressage et épreuve spécifique. Hommes et femmes peuvent participer à ce concours, d’ailleurs c’est l’un des rares sports qui met à égalité les deux sexes. Si vous vous sentez prêt pour cette compétition palpitante, voici les formalités d’adhésion ?

Pour les chevaux

Une équestre nécessite la participation d’un coupler : le cheval et son meneur. Il est donc normal que le cheval doive répondre à certains critères pour pouvoir participer à un concours. Voici donc les documents à fournir pour participer aux concours. D’abord, il faut que le cheval possède un livret d’identification reconnu par l’ONC ou Origines Non Constatées ou par l’OC (Origines Constatées). Il faut également présenter le carnet de vaccination contre la rage et la grippe équine. Et enfin, il faut impérativement s’inscrire sur le site de la Fédération Française d’Equitation. La loi exige également que tous les chevaux doivent être pucés.

Pour les meneurs

Étant donné les risques liés aux concours équestres, nombreuses sont les conditions exigées pour pratiquer ce sport. Une assurance de couverture est généralement demandée aux participants. Le cavalier doit avoir des licences : une licence fédérale, une licence de compétition et une licence d’adhérent à un club qui est délivré gratuitement par la FFE. Ces pièces doivent accompagner les candidats durant les concours.

Pour l’engagement

Une fois que ces exigences sont remplies, vous pouvez désormais vous inscrire à la compétition. Une dernière formalité doit être prise en compte. C’est le compte engageur. C’est indispensable pour l’inscription d’un cheval et d’un meneur à une épreuve. Pour cela, il faut passer par un centre équestre. La souscription est payante selon le niveau de l’épreuve et chaque organisateur. Sinon, vous pouvez toujours passer par l’intermédiaire d’une association de cavaliers les plus proches de chez vous ou par des groupes d’amateurs de chevaux sur Facebook. À noter que l’engageur, le cavalier et le propriétaire peuvent être des personnes différentes. Voilà donc en général tout ce qu’il faut savoir sur les formalités d’adhésion en concours équestre. Bonne chance.

Les règles du concours de saut d’obstacles
Qu’est-ce que le concours complet ?